En ce dimanche matin un peu pluvieux et frisquet, rendez vous à St Felix de Sorgues pour sa randonnée gourmande. Là je rencontre quelques courageux dont certains de l'ACSA qui décident de s'engager, malgré la météo, sur un des parcours proposés. 

Avec Didier nous attendons que l'averse un peu soutenue passe avant de partir pour le 22 km. Nous attaquons la montée à notre rythme tout en faisant quelques pauses pour profiter du paysage, faire quelques photos. A proximité du ravitaillement un grand groupe en sens inverse nous fait douter sur le circuit. A sa tête Mr Privat, étonné de nous trouver là, pensant qu'il n'y avait plus personne sur le chemin (mais nous n'étions pas seul !) nous explique que le ruisseau situé sur le circuit étant infranchissable (suite à la pluie et la montée des eaux), il était obligé de modifier le tracé et qu'il accompagnait le groupe sur un nouveau parcours . Au ravitaillement, ou un acceuil très chaleureux nous attendait, on nous explique comment rallier St felix en empruntant le parcours du 16 km à l'envers. Le froid nous prenant nous repartons tranquillement. Le parcours étant plus court que prévu nous en profitons pour visiter un lieu dit partiellement en ruines , une partie en rénovation. 

Au final nous avons eu peu de pluie mais par endroit un vent glacial. Le parcours prévue de 22 km pour nous a été de 13 km (13, 17, 20 ou ??  pour d'autres selon qu'ils étaient accompagnés ou qu'ils connaissaient la région). Nous avons pu tout de même profiter des paysages et de la vue qui portait loin sur le plateau de la Loubière. De plus à l'arrivée un repas chaud bienvenu nous était servi avec les sourires des bénévoles présents à leur poste. 

La randonnée de St felix de Sorgues est une randonnée gourmande mais aussi....surprise !. Pour rappel l'an passé une personne mal intentionnée avait débalisé une partie du circuit, Cette année c'est la météo qui nous empèche de réaliser le circuit. Alors qu'est-ce qui nous attends pour la prochaine édition???

Rendez vous en 2019 pour découvrir la surprise qui nous attends.

Hélène